Viala, l'étape imprévue

De l'autre coté du limes ...

Viala, l'étape imprévue

Messagede Sémi Déhèmette le Mer 18 Mar 2009 19:07

[Arrivée sur la Perle Technologique]
Point ne fut besoin d'insister pour que le contrôle de vol les assiste. Il fut question d'envoyer un Tabron rapide à la rencontre du Méphisto, mais un télédiagnostique montra que ce ne serait pas utile, le temps étant en l'occurrence moins crucial que le repos.

On avait ouvert la route au Méphisto, et assigné un silo au petit astroport de l'hôpital "'Alliance", grand établissement universitaire très renommé.

Dès l'atterrissage, une équipe médicale monta à bord : le module civière d'un logimek-ambulance, deux médics, une prêtresse de la Connaissance Totale qui confirma le diagnostique du Guérisseur du Méphisto et...

... et ils virent leur première Smark.

Avertissement : ceci est extrait d'un texte que Pierre avait préparé sans jamais le publier sauf le forum de la FFJDR. Il m'a autorisé à m'en servir. Je l'ai à peine modifié pour l'adapter à la situation
Pierre Zaplotny a écrit:La toubib se nommait Estévalhinaho. C'était une jeune Smark, une espèce félinoïde originaire des jungles de Myrtil, dont nous rappellerons que c'est un monde de l’Alliance des Douze Soleils. La civilisation de sa race était cataloguée NT3-, mais les autorités de Viala, d’habitude si pointilleuses dans la gestion des cultures émergentes dont elles avaient la charge, « oubliaient » volontiers les évaluations régulières des félins de Myrtil. En fait, certians Smarks étaient fort près du NT4. De plus, le dominion de Estévalhinaho avait été choisi, avec quelques autres, afin de déléguer les plus brillants de leurs jeunes pour suivre une scolarité NT6, chez eux pour le primo-enseignement, puis sur Viala pour le supérieur. Estéva avait donc eu la chance de suivre un cursus fort honorable, qui l'avait menée à un poste de Tekno-Médecin urgentiste.

C’était donc une félino-humanoïde, fine comme une dague, souple comme les lianes de son monde natal. 1m85, deux jambes fuselées aux pieds armés chacun de trois griffes acérées, deux bras terminés par deux longues mains à cinq doigts, dont deux pouces opposables. Là aussi, trois griffes armaient chaque main. Elle avait un torse presque humain, sans nombril. Sa poitrine portait trois paires de jeunes seins fort coquets, que ne déparaient pas des pectoraux d’athlète. Elle avait un long cou très mobile, qui lui permettait de tourner la tête de 186° (un pote à elle, un humain, avait mesuré alors qu’ils étaient à la fac.). Sa tête était très fine, et assez allongée. Elle avait des yeux de chat, aux pupilles fendues à la verticale. Sa bouche abritait une denture pointue, dont six longues canines : deux paires en haut de la mâchoire, une en bas. Son nez retroussé rappelait la truffe de ses lointains ancêtres. Elle avait des oreilles pointues, mais pas à la façon des elfes des légendes : elles évoquaient celles d’un jeune chat. Son corps était recouvert d’une courte, et fort douce, fourrure mouchetée ; à l’exception des paumes des mains, des plantes de pieds et de la tête. Cette dernière était ornée d’une crinière du plus bel effet. Une longue queue, très mobile, prolongeait sa colonne vertébrale. Son poil, sa crinière et sa peau étaient de toutes les teintes dorées imaginables..

Elle était vêtue de tissus de haute technologie, inspirés du pagne traditionnel de son peuple. Au bout de sa queue toujours en mouvement était fixé un joli bijou d’argent.

Bref, c’était une fort jolie créature …


Alors qu'on emmenait Madame, et qu'elle marchait avec les trois hommes vers le sas de sortie et le logimec-ambulance, elle leur expliqua dans un Galactique parfait : "Bonjour messieurs. Je me nomme Estévalhinaho, mais appelez moi Estéva. Je suis le médecin qui suivra madame Norjansk durant son séjour ici. Je suis spécialisée dans les fins de vie, et nous sommes ici équipés pour ce genre de pathologie."

Ils montèrent dans le logimec-ambulance. C'était une grande bulle médicalisée, totalement automatique, où les les sept Etres s'installèrent ; très à l'aise. Estéva s'assit près des membres des arrivants. Ils ne sentirent pas... Minute, si. Il émanait d'elle une très très légère odeur poivrée, plutôt attirante.

"J'écoute vos questions, messieurs." Elle n'avait pas besoin d'en poser, elle ; le point sur la santé de Madame ayant été fait et refait durant le voyage.
Sémi Déhèmette
 

Re: Viala, l'étape imprévue

Messagede Epstar Jdryk'll le Mer 18 Mar 2009 23:00

… Epstar s’était occupé de Madame l’essentiel de son temps, ne la quittant pas et veillant sur elle dans une infirmerie plongée dans la pré ombre et au taux d’oxygène fortement augmenté. Bien qu’on l’ait laissé se reposer, il avait tenu à continuer à la stimuler de temps en temps, lui parlant, lui expliquant ce qu’il faisait, lui disant où ils en étaient, lui massant manuellement les pieds … Il fallait la conserver consciente et ne pas la laisser s’abandonner.

Seul avait été autorisé à l’infirmerie monsieur Espéréro. Monsieur Khaadaric était autorisé à monter la garde devant la porte dans le couloir si l’envie lui en chantait et si sa paranoïa montant sur les grands chevaux de sa folie galopante le poussait à croire qu’on risquait de venir assassiner sa patronne.

Il aurait bien proposé de jouer à madame un air de banjo, mais il y avait un risque … pour que cela la précipite dans les bras de Charon.

Il monta donc dans la bulle à leur arrivée sur Viala et fut réellement fasciné par une si élégante créature … au point qu’il en oublia le paysage inconnu qui défilait à toute vitesse au dessous d’eux. Il s’assura quand même de l’état de madame du coin de l’œil avant de prendre la parole.

Estéva ? Je suis Epstar : nous avons échangé pendant l’approche … Il est peut être un peu trop tôt pour le dire, mais avez-vous un espoir de prolonger un peu sa vie ou qu’elle puisse reprendre son voyage ? Combien de temps la garderez-vous en observation ? Et … y-a-t-il quelque-chose que je peux faire pour elle ? Pour vous aider ?
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Re: Viala, l'étape imprévue

Messagede Sémi Déhèmette le Mer 18 Mar 2009 23:11

Epstar Jdryk'll a écrit:Il aurait bien proposé de jouer à madame un air de banjo, mais il y avait un risque … pour que cela la précipite dans les bras de Charon.
Sans compter les risques de dysfonctionnement de la gravité artificielle, de dépressurisation brutale et de divergence explosive des Varlets.

Epstar Jdryk'll a écrit:Estéva ? Je suis Epstar : nous avons échangé pendant l’approche … Il est peut être un peu trop tôt pour le dire, mais avez-vous un espoir de prolonger un peu sa vie ou qu’elle puisse reprendre son voyage ? Combien de temps la garderez-vous en observation ? Et … y-a-t-il quelque-chose que je peux faire pour elle ? Pour vous aider ?
"Ah, oui, Epstar : enchantée. Oui, nous savons traiter cela. Bon, quand je dis "traiter", vous vous doutez bien qu'il n'y aura pas de miracle, n'est-ce pas ? Il faut que vous sachiez que nous la garderons une semaine à dix jours : on ne peut pas faire plus vite. Pour ce qui est de nous aider, eh bien du calme, pas de contrariété, des présences amicales ou familiales, c'est le mieux."
Sémi Déhèmette
 

Re: Viala, l'étape imprévue

Messagede Epstar Jdryk'll le Jeu 19 Mar 2009 00:46

semirande chalmak a écrit:Sans compter les risques de dysfonctionnement de la gravité artificielle, de dépressurisation brutale et de divergence explosive des Varlets.


// Qualis artifex pereo ! :D

semirande chalmak a écrit:"Ah, oui, Epstar : enchantée. Oui, nous savons traiter cela. Bon, quand je dis "traiter", vous vous doutez bien qu'il n'y aura pas de miracle, n'est-ce pas ? Il faut que vous sachiez que nous la garderons une semaine à dix jours : on ne peut pas faire plus vite. Pour ce qui est de nous aider, eh bien du calme, pas de contrariété, des présences amicales ou familiales, c'est le mieux."


Comptez sur moi pour passer la voir régulièrement. Vous serait-il possible d'organiser à mon intention un petit stage de mise à niveau sur ces traitements et ... La manière dont je dois envisager la suite, pour le confort de ma patiente lorsqu'elle remontera à bord ? J'ai beaucoup exercé sur des planètes de niveau technologique relativement bas où la pérène était rarement utilisée ...

Il se retourna vers monsieur Espéréro, à voix basse. Pensez-vous qu'il serait envisageable, souhaitable, de faire venir Makzinéro maintenant ? Le cobra est rapide et si elle a un autre pilote, qu'elle ne fait pas de pause, elle pourrait être là d'ici une semaine.
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Re: Viala, l'étape imprévue

Messagede Sémi Déhèmette le Jeu 19 Mar 2009 07:05

Epstar Jdryk'll a écrit:Comptez sur moi pour passer la voir régulièrement. Vous serait-il possible d'organiser à mon intention un petit stage de mise à niveau sur ces traitements et ... La manière dont je dois envisager la suite, pour le confort de ma patiente lorsqu'elle remontera à bord ? J'ai beaucoup exercé sur des planètes de niveau technologique relativement bas où la pérédène était rarement utilisée ...
"On va voir cela. Mais pour l'instant : douze heures de sommeil artificiel."

Epstar Jdryk'll a écrit:Il se retourna vers monsieur Espéréro, à voix basse. Pensez-vous qu'il serait envisageable, souhaitable, de faire venir Makzinéro maintenant ? Le cobra est rapide et si elle a un autre pilote, qu'elle ne fait pas de pause, elle pourrait être là d'ici une semaine.
Malgré le sérieux de la situation, Kolène Espéréro eut un léger sourire : "Elle vous intéresse hein ? Tant pis pour vous. Mais... Ni Makzinéro ni madame de Tonka ni personne d'autre ne viendront. Parce qu'elles ont d'autres responsabilités. Parce que les adieux sont faits et le deuil entamé. Parce que Thelma ne le voudra pas (vous n'aurez qu'à lui demander)."

Le vol fut vraiment très court. L'appareil arriva devant un immeuble et ne se posa pas mais grimpa le long du bâtiment jusqu'à une alvéole où il se positionna. Le panneau du fond s'ouvrit sur un large couloir empli d'activité, tandis que les pans latéraux s'abaissaient, triplant la taille de la pièce. C'est alors que les voyageurs s'aperçurent que le logimec / bulle était également une partie de la chambre d'hôpital.

"Voilà, elle est en sommeil léger. Vous pouvez rester , évidemment, mais cela ne servirait pas à grand chose. Pourquoi n'iriez vous pas vous reposer ? Vous avez l'air d'en avoir besoin."

Au même moment, un appel de monsieur Lohnsöme les avisa que le Méphisto décollait pour un bref vol atmosphérique jusqu'à l'astroport d'Amarzèle, où un silo l'attendait : il fallait laisser la place à d'autres urgences.

Kolène Espéréro s'était assis auprès de Madame et leur fit signe qu'il restait.

C'est alors que Khrys Edelman réalisa qu'il se trouvait sur le centre commercial le plus important du secteur :mrgreen:
Sémi Déhèmette
 

Re: Viala, l'étape imprévue

Messagede Epstar Jdryk'll le Jeu 19 Mar 2009 09:16

semirande chalmak a écrit:Elle vous intéresse hein ? Tant pis pour vous. Mais... Ni Makzinéro ni madame de Tonka ni personne d'autre ne viendront. Parce qu'elles ont d'autres responsabilités. Parce que les adieux sont faits et le deuil entamé. Parce que Thelma ne le voudra pas (vous n'aurez qu'à lui demander).


Il eut un sourire un peu amère : Ho, disons que nous avons échangé un baiser et que le jour ou je chercherai une porte de pour faire ma sortie je recommencerai ... Sérieusement, elle ne "m'interesse" plus. Je l'aime bien et je sais qu'à travers ses vies elle a été attaché à Madame. Si tout a déja été dit, que les adieux ont été faits, c'est effectivement sans doute mieux qu'elles gardent le souvenir de l'une de l'autre ainsi qu'elles l'ont choisi.

Bon, il faut que je m'occupe des enfants et j'ai quelques coups de communico à passer : je vais repasser dans quelques heures pour vous relever. Avez vous besoin de quelque-chose Kolène ?

Réponse faite il sortit et intercepta Khrys :
Khrys, je voudrais l'autorisation de disposer librement de mon temps pendant cette escale, sauf necessité du service bien entendu. Autorisation accordée ?
Il faut aussi que nous discutions de Daykhard : Il a fait une connerie certes, il va débarquer, certes, mais il est inutile de le traiter comme un chien. Il a fait partie de notre équipage et jusque là il a été loyal, d'une aide précieuse. Et il faut qu'il puisse dire au revoir aux enfants.
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Re: Viala, l'étape imprévue

Messagede Khrys le Jeu 19 Mar 2009 12:19

semirande chalmak a écrit:C'est alors que Khrys Edelman réalisa qu'il se trouvait sur le centre commercial le plus important du secteur :mrgreen:


Le Mephisto n'étant plus très loin, le centre commercial juste à coté, il n'en fallait pas moins pour activer tous les réflexes du marchand. Il commanda dans un geste très stylisé le débarquement de la cargaison de métaux précieux pour une vente locale.
Sur ce, Khrys fit un geste de salutation à l'assemblée et partit vers le Méphisto avec Daykhard.
Nous vous laissons ici, l'équipage du Méphisto a droit à un peu de repos. Au réveil de la cliente, nous aviserons des suites à donner au contrat avec la cliente...
Se tournant vers l'équipage présent:
Quartier libre pour 12h.
Le même message fut transmis à l'équipage présent à bord du Méphisto...

Epstar Jdryk'll a écrit:Réponse faite il sortit et intercepta Khrys :
Khrys, je voudrais l'autorisation de disposer librement de mon temps pendant cette escale, sauf necessité du service bien entendu. Autorisation accordée ?
Il faut aussi que nous discutions de Daykhard : Il a fait une connerie certes, il va débarquer, certes, mais il est inutile de le traiter comme un chien. Il a fait partie de notre équipage et jusque là il a été loyal, d'une aide précieuse. Et il faut qu'il puisse dire au revoir aux enfants.


Ne t'en fais pas pour lui, il va m'accompagner pour une vente de cargaison, et je vais discuter avec lui des suites à donner. Et rappelles-toi qu'il nous a sauvé la vie plusieurs fois, alors je lui laisserais une porte de sortie tout à fait honorable. Je prendrais sa défense si Madame a encore la force de porter plainte officiellement :lol: Pour l'instant, aucune charge de pèse sur lui de façon légale puisqu'elle s'en est plaint qu'à moi, dépositaire de l'autorité à bord du Méphisto. Si cela ne s'ébruite pas, j'aurais simplement oublié (ou avec un gros retard) de transmettre la plainte, tu vois ce que je veux dire? ;)

Allez, amuses-toi bien ici, de toute façon, on doit attendre que la cliente aille mieux pour reprendre nos obligations. Rendez-vous dans 12h au Méphisto...
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: Viala, l'étape imprévue

Messagede Epstar Jdryk'll le Jeu 19 Mar 2009 13:12

Ok, merci. Peux-tu me garder une caisse de 6 bouteilles de vin de Nan-Chay et une bouteille à part… Il lui donna les références exactes du vin : j’ai un cadeau à faire.

Puis il se dirigea vers les bornes de communications de l’hôpital et demanda une ligne vers l’ambassade Impériale de Viala. Il avait un appel à faire qui ne pouvait plus souffrir de délai.
Où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des êtres. Je m'interdirai d'être une cause de blessure ou d'atteinte aux personnes, ainsi que tout entreprise contraire à l'éthique à l'égard des hommes, femmes et tout être doué de raison.
Avatar de l’utilisateur
Epstar Jdryk'll
 
Messages: 2561
Inscription: Mer 23 Jan 2008 20:21

Re: Viala, l'étape imprévue

Messagede Khrys le Jeu 19 Mar 2009 18:32

Epstar Jdryk'll a écrit:Ok, merci. Peux-tu me garder une caisse de 6 bouteilles de vin de Nan-Chay et une bouteille à part… Il lui donna les références exactes du vin : j’ai un cadeau à faire.


N'oublie pas que nous avons tout un stock de vin de Nan-Chay dans les soutes, mais pour ton vin "à part", je vais voir ce que je peux faire...
Tout à un prix, même les hommes ont le leur.
Avatar de l’utilisateur
Khrys
 
Messages: 4166
Inscription: Mer 23 Jan 2008 22:37

Re: Viala, l'étape imprévue

Messagede khaadaric le Jeu 19 Mar 2009 21:05

khrys a écrit:
semirande chalmak a écrit:
Il faut aussi que nous discutions de Daykhard : Il a fait une connerie certes, il va débarquer, certes, mais il est inutile de le traiter comme un chien. Il a fait partie de notre équipage et jusque là il a été loyal, d'une aide précieuse. Et il faut qu'il puisse dire au revoir aux enfants.[/i][/color]


Ne t'en fais pas pour lui, il va m'accompagner pour une vente de cargaison, et je vais discuter avec lui des suites à donner. Et rappelles-toi qu'il nous a sauvé la vie plusieurs fois, alors je lui laisserais une porte de sortie tout à fait honorable. Je prendrais sa défense si Madame a encore la force de porter plainte officiellement :lol: Pour l'instant, aucune charge de pèse sur lui de façon légale puisqu'elle s'en est plaint qu'à moi, dépositaire de l'autorité à bord du Méphisto. Si cela ne s'ébruite pas, j'aurais simplement oublié (ou avec un gros retard) de transmettre la plainte, tu vois ce que je veux dire? ;)

Allez, amuses-toi bien ici, de toute façon, on doit attendre que la cliente aille mieux pour reprendre nos obligations. Rendez-vous dans 12h au Méphisto...


Ce fut surement à ce moment la, que notre cher Commandant réalisa ce qu'il venait de dire devant moi....et que son sourire se transforma.... :(

Hummm.....raclement de gorge..

Monsieur Edelman, je tiens à vous rappeler que je vous ai "Officiellement" demandé, devant les cameras que vous avez surement activé à ma demande, de signaler cet incident au vrai patron de la TSA, ce qui, à l'heure actuel, n'a toujours pas été fait. Libre à vous de prendre cette affaire avec votre légèreté légendaire, je vous l'ai déjà signalé, monsieur Daykhard est maintenant sous votre entière responsabilité, vous avez choisi de le laisser en liberté.......mais.......
si vous n'avez pas compris que ma demande, en tant que membre assermenté de l'EMPIRE, faisait office de plainte envers la TSA, il va me falloir vous donner un cours de droit et un coton tige pour vos oreilles.

Cela ne me plait guère d'être obligé d'enfoncer une personne à qui j'ai sauvé la vie, mais les évènements proposent et l'Empire juge. Je vous rassure aussi Monsieur Edelman, certaines transactions douteuses sont aussi en cours d'études, je penses que vous savez de quoi je parle, Nous nous savons.............
Voici comment vont se dérouler les choses Monsieur, je vais avoir un court entretien avec Kolene, ensuite, vu que cela n'est pas dans votre capacité, je vous adresserez Officiellement la plainte concernant Monsieur Daykhard.
Pour les chefs d'accusations, je penses que les images et les évènements qui ont suivi, devraient amplement suffire.
Vous allez être aussi, en tant que Commandant du vaisseau, être convoqué en tant que responsable moral et entendu par les autorités compétentes, je ferais en sorte qu'aucune charge ne soit retenu contre vous sauf si la vérité nous révèle le contraire.... :emo:


Ils sont pas possibles ces civils pensa khaadaric tout en secouant la tête, putain, heureusement que nous sommes la...va gagner des guerres avec des brelles comme celui ci.
Faut pas pousser mémé dans les ordis !!! geek man
Avatar de l’utilisateur
khaadaric
 
Messages: 1224
Inscription: Dim 5 Oct 2008 16:00

Suivante

Retourner vers Aux confins de l'Empire


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron